Superheavy ?

Superheavy c’est la promesse d’un album qui envoie du lourd, et pour cause vu les interprètes Mick Jagger, Joss (rolling) Stone,  Damian Marley, Dave Stewart (Eurytmics) et le très plébiscité A.R. Rahman depuis sa sublime BO de Slumdog Millionaire. Teasing incroyable, de folie, des mois avant la sortie, aucune fuite. On attend, impatient. L’album de l’année arrive les enfants ! Budget illimité, enregistrements au quatre coins du monde avec les plus grands.

Le Groupe Superheavy

Sauf que …. Déception … Heavy déception même ! Cacophonie, où tous les styles se mélangent …. mal. Rock, soul, reggae, funk, bollywood sur un opus, tout est bon dans le cochon mais pas en même temps.

Cet album tourne autours de mélodies  reggaes,  ou seul le « fils de » arrive a s’en sortir a peu près, tant mieux pour lui et pour son héritage. Mais ca n’empêchera pas Bob de se retourner dans sa tombe.

Jagger sur du reggae ? C’est plutôt drôle… quoiqu’à y réfléchir Jagger sur l’ensemble de l’album c’est plutôt drôle… au début… mais triste à la deuxième écoute. Il nous offre là sa plus mauvaise caricature, avec une mention spéciale pour ses solos. Mélange de hurlements canins larmoyants, ça énerve ! Ça m’énerve !!! On veut juste que le sang qui commence à couler de nos oreilles s’arrête ! Quand on l’entend là on en vient même à se poser cette question (honteuse) «  mais il chantait comme ça sur Paint it black ? ». Alors l’envie de s’écouter un bon vieux titre des Stones nous guète.

Mais non on tient encore bon car, on se dit, « Joss Stone c’est une Soul diva, elle est bien cette fille, jeune, belle avec une voix digne de Aretha. » On se souvient SA version live de « Son of a Preacher Man » au UK Music Hall of Fame, cette version qui a d’ailleurs mis au tapis celle d’Aretha et Dusty Springfield. Bon, bein sur Superheavy, la petite Joss est loin de mettre quiconque sur le carreau. Simple choriste, toute en force… « Mais arrête Joss ! Une de tes cordes vocales va finir par lâcher ». Oui, même si sur le moment ca nous soulagerait bien qu’elle ne puisse plus chanter, on pense à plus tard et à la possibilité qu’elle refasse un jour de la bonne musique.  On n’est pas méchant au fond.

Dave Stewart, quant à lui, a tout compris, en ne s’aventurant pas (trop) en terre (inconnue) Jamaïcaine. Ouf …..  double Ouf. Le seul que j’apprécie beaucoup plus après avoir écouté l’album car il ne semble pas avoir de gros problèmes d’égo à contrario des autres larrons. Merci Dave tu as rendu cette épreuve moins terrible.

L'Album de Super Heavy

Et la BIM, les chansons défilent et on retombe sur du Mick, ca suffit je vais me mettre un titre des Stones…. Mick, si un jour tu lis cet article, et si mon avis d’intéresse (ou pas) reste pote le plus longtemps possible avec Keith, ne le laisse plus monter en haut d’un cocotier, car on voit bien ici que sans lui tu es complètement perdu.

 

Mick, tu l’as pourtant chanté…